Avant d’embaucher il faut être sûr de la nécessité d’embaucher et bien définir les besoins.
Une lettre de mission doit être rédigée. Cette lettre donne les conditions précises de l’embauche : mission exacte, lieu de travail, salaire etc.
Dans le cadre du recrutement, l’association doit se déclarer comme employeur, déclarer préalablement l’embauche auprès de l’URSSAF et définir les relations de travail dans le contrat de travail (conditions générales) ainsi que dans le règlement intérieur.
Plusieurs possibilités d’embauche s’offrent à l’association, comme les entreprises de travail temporaire ou les groupements d’employeurs.

Dans le cas du travail temporaire, l’association se trouve en position de cliente par rapport à l’entreprise qui lui confie un employé. Ce dernier, indépendant de l’association, bénéficie des mêmes conditions et des mêmes avantages que les autres salariés sur le lieu de travail.
Le groupement d’employeurs met des salariés dont il est l’employeur à disposition de l’association.

Deux possibilités d’embauche s’offrent alors à l’Union commerciale : la sous-traitance externe ou l’embauche permanente.

Externaliser

L’externalisation consiste à employer des prestataires extérieurs à l’association pour accomplir un travail précis.
Par exemple, il est courant de faire appel à un comptable pour travailler en duo avec le trésorier. La commission communication peut aussi travailler en liaison avec une agence de communication (dans le cadre de la création d’un logo par exemple).
Il est aussi de plus en plus courant que les associations travaillent avec des attachés de presse. Ceux-ci ont pour rôle de faire le lien entre l’association et la presse. Ils rédigent les documents permettant à la presse de faire paraître un article sur un événement associatif à venir.

Lors d’une manifestation, il peut être intéressant d’engager un intermittent du spectacle.
Il devra être déclaré et rémunéré. Une demande d’autorisation d’embauche devra être préalablement adressée à la Préfecture au moins un mois avant la manifestation.

Dans tous les cas, il peut être utile de mettre en place un groupement d’achat avec une ou plusieurs autres associations. Cela permet d’employer des prestataires de manière commune, de façon à partager les frais.

Recruter des salariés permanents

L’Union commerciale a la possibilité d’embaucher des salariés permanents, qui contribuent à son bon fonctionnement quotidien. Les salariés sont employés pour compléter le travail que les membres ne peuvent assumer seuls.
Dans le cas d’une embauche de permanents, l’association doit respecter le droit du travail.
L’association doit, en outre, prendre en considération son rôle de manager vis-à-vis de ses salariés.

Ensuite, une réflexion sur l’embauche d’une personne à plein temps ou à mi-temps s’impose.
Les associations qui n’emploient pas plus de neuf salariés à temps plein sur une année ont la possibilité d’utiliser le CEA : Chèque Emploi Associatif. Il permet à l’association d’accomplir l’ensemble des formalités sociales liées à l’emploi de salariés de manière très simple (loi 2008-350 du 16 avril 2008).

Pour en savoir plus sur le Chèque Emploi Associatif cliquez ici ou téléchargez le guide pratique.

RETOUR